• photo Françoise WalkerPierre Ahnne est né à Strasbourg. Il a enseigné dans l’est de la France et au Lycée français de Moscou. Depuis 1984 il vit à Paris et travaille dans un lycée de la proche banlieue.

     

    Il a d’abord été tenté par le théâtre (Bouvard et Pécuchet, d’après Flaubert, en collaboration avec Marion Hérold, monté en 1991, Conte du fond des forêts, mis en espace par Philippe Honoré en 1995).

     

    Puis il a publié plusieurs romans : Comment briser le cœur de sa mère (Fayard, 1997), Je suis un méchant homme (Stock, 1999), Libérez-moi du paradis (Le Serpent à plumes, 2002),  Couple avec pistolet dans un paysage d’hiver (Denoël, 2005), Dernier Amour avant liquidation (Denoël, 2009), J'ai des blancs (Les Impressions nouvelles, 2015).Ces livres mettent en scène des personnages auxquels leur engluement dans l’imaginaire rend la vie compliquée. Ils retravaillent parfois aussi les souvenirs de l’enfance et de l’adolescence.

     

    De courts récits dans le même ton sont aussi parus dans des revues (Passage d’encres, Bottom, Saisons d’Alsace…). L’un d’eux, Mon père et son singe, constitue le texte d’un livre objet réalisé par le plasticien Marc Vernier (Les Livres Objets du Farfadet, 2002).

     

      Pour contacter Pierre Ahnne : link

     

    Ce blog a été créé en 2011. Il s'appelait alors La petite revue littéraire d'Ahnne et Pétel et était rédigé en commun par Pierre Ahnne et Gilles Pétel. Ce dernier s'étant retiré au bout d'un an, l'autre a continué seul ce qui était devenu Le blog littéraire de Pierre Ahnne. L'adresse restait la même et les textes de Gilles Pétel demeuraient en ligne.

     

    Overblog, qui l'hébergeait, ayant mis au point une nouvelle "version" qui ne semblait pas devoir lui convenir, Ahnne a transféré son blog à l'adresse actuelle, et lui a donné le nom qu'il porte à présent. On y retrouve tous ses textes du Blog littéraire de Pierre Ahnne. Dans les plus anciens, la présence d'un nous est quelquefois la trace des origines qui viennent d'être expliquées. On y trouvera aussi tous les nouveaux articles écrits et mis en ligne depuis la migration.

     


  • Commentaires

    1
    relisons
    Mardi 10 Novembre 2020 à 16:06

    Je viens de lire votre présentation de ce blog original qui offre une large place, je le constate avec plaisir, à la poésie. J'ai beaucoup aimé le poème de Francis Jammes ! Puis-je vous signaler un poète peu connu hélas Mihaï Eminescu dont un recueil de Poésies est parue en 2015 aux éditions Non Lieu, Poésies/Poezii édition bilingue ? Merci En voici un échantillon...

    Ange gardien 

    Quand mon âme, la nuit, veillait dans les extases, 

    Je voyais comme en rêve un ange gardien fier, 

    Vêtu d’un long manteau d’ombres et de lumière, 

    Ouvrir sur moi ses ailes et sourire comme un frère. 

    Mais dès que je te vis, dans ton vêtement clair, 

    Trop belle enfant drapée d’amour et de mystère, 

    Mon ange s’est enfui, vaincu par tes yeux verts. 

    Serais-tu donc démon pour qu’un seul regard vert, 

    Filtrant sous les longs cils de ton oeil grand ouvert 

    Ait pu faire s’enfuir mon bel ange si fier 

    Lui qui veillait sur moi, fidèle comme un frère ? 

    À moins que tu ne sois… ! Veux-tu clore tes paupières 

    Et que je reconnaisse ton beau visage clair ? 

     

    Tu es lui, voilà tout le mystère. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :